Élections en Israël

La campagne électorale tire bientôt à sa fin. Alors que se joue le destin d’Israël cette campagne ne semble pas soulever de débats intéressants et édifiants. Est-ce parce que les sondages ont déjà décidé du futur vainqueur? L’impression dominante laisse croire que plusieurs électeurs ne se prévaudront pas de leur droit de vote ou voteront blanc. Ce serait dommage car, cette élection prendra les formes d’un référendum:

Guerre par internet

Voilà que soudain les choses prennent une tournure plus inquiétante dans une campagne électorale israélienne aux allures ternes. Les candidats en lice pour le poste de premier ministre du gouvernement israélien possèdent chacun leur site électronique. Le site de Sharon disparaît laissant place à des attaques personnelles dégradantes et humiliantes contre lui. Cette destruction est l’oeuvre du Hezbollah. Un pas malheureux qu’il fallait absolument éviter. La sagesse recommande ici de ne point riposter.

Parô se rend

La dixième plaie surprend Parô en pleine nuit. À mi-nuit exactement D’ieu frappe tous les premiers nés égyptiens. Point de maison et de famille épargnées. Plus, D’ieu révèle par cette plaie tout ce que les femmes égyptiennes avaient tenu longtemps caché à leur mari : certaines constataient la mort de 4 ou 5 de leurs enfants étant, en fait, chacun aîné pour un père différent. D’ieu, agissant ainsi, tient à dévoiler l’impureté essentielle des Égyptiens.

Parô, craignant pour sa vie étant lui aussi premier né, quitte précipitamment sa couche pour aller à la recherche de Mochè et le prier de quitter immédiatement l’Égypte. Cette nuit est celle du 15 Nissan, celle que D’ieu avait longtemps mise en réserve pour la Délivrance d’Israël. Quand vient le moment, rien ne pourrait arrêter la Délivrance.

Élection de Sharon.

Le mardi 6 Février 2001, les électeurs israéliens ont décidé par un vote clair de 62,3% de voix exprimées de donner un mandat précis au nouveau chef de gouvernement. Tout le monde s’arrange à voir dans cette élection une volonté de reprendre en mains les affaires surtout au niveau des pourparlers avec les Palestiniens et dans le domaine de la sécurité. En tout cas, malgré certains préjugés qui pourraient l’handicaper tant chez les Israéliens que chez les Palestiniens, Sharon jouit de la réputation d’être l’homme de la situation, capable de sauver Israël du chaos comme il l’a fait lors de précédentes guerres. Souhaitons-lui un grand Mazal tov. Puisse-t-il trouver l’appui nécessaire auprès de toutes les tendances politiques afin de mener à bien ce défi.

Tou bi-Chévat.

Le 15 Chévat, dans le calendrier hébraïque, est le jour du nouvel an des arbres. Cette année, il tombe le 8 Février. Pourquoi un nouvel an des arbres? En Israël, à partir de cette date, la sève recommence à nourrir les arbres après les froids d’hiver. Ce sont donc les signes précurseurs du retour des chaleurs et du printemps.

Dans la tradition mystique, une importance particulière est accordée à ce jour. Des textes de la Bible, de la Michena et du Zohar relatifs aux arbres, à leurs lois, sont étudiés. Des prières sont récitées pour que les arbres et toute la végétation trouvent les conditions favorables à leur développement.

Nous exprimons ainsi notre attachement tant à la nature qu’au Créateur.

La traversée de la mer Rouge.

Au septième jour, après la sortie d’Égypte, les Hébreux se trouvent coincés entre Parô et ses chars qui les poursuivent et la mer Rouge. S’ils font marche arrière, ils se livrent aux soldats égyptiens, s’ils avancent, ils sont la proie des flots de la mer. Devant cette situation tragique, les Hébreux crient, prient, parlent de se rendre aux Égyptiens; Mochè adresse des prières à D’ieu.

Que reste-t-il d’autre à faire? D’ieu dit à Mochè : dis aux enfants d’Israël d’avancer. Tout le monde s’attend au miracle. Pour le mériter, il faut un acte de foi : avancer dans la mer, s’y jeter s’il le faut. Le miracle se produira au moment même où l’on croit que tout est perdu. La confiance aveugle en D’ieu est seule en mesure de déclencher la délivrance. La mer elle-même que l’on craignait se pliera aux exigences divines afin que se réalise le miracle.

Cette traversée nous a légué le plus beau cantique que Mochè et Israël ont entonné à la gloire de D’ieu.

Gouvernement d'union nationale ?

Les élections pour le poste de Premier ministre d'Israël ont porté Ariel Sharon au pouvoir. Aussitôt les résultats connus, il tend de nouveau la main à la gauche pour faire partie du gouvernement. Geste merveilleux!

Devant les attaques répétées des Palestiniens qui, toutes tendances confondues, taisent leurs différends pour s'unir et faire front commun devant Israël, la première des choses à faire consiste à unir toutes les forces en présence pour qu'Israël parle d'une seule voix, une voix qui s'appuiera sur une plate-forme politique la plus large dont le souci immédiat serait la sécurité de tous les citoyens.

Parler de paix dans l'état actuel des choses est utopique. Des pourparlers de paix, on ne le sait que trop, sont toujours ponctués d'actions militaires ou terroristes sur le terrain. Et le cycle infernal continue. Le calme et l'ordre revenus, on pourrait alors envisager de reprendre les négociations. Bien entendu, pour ce faire, il faudrait que les deux parties souhaitent véritablement la paix.

En tout cas, la formation d'un gouvernement d'union nationale saura limiter les prétentions des Palestiniens qui avaient toujours misé sur les dissensions en Israël. La gauche semble se rallier à la proposition de Sharon, l'intérêt de la nation passant avant les intérêts partisans. On ne saurait trop l'encourager à agir en ce sens.
Car, Israël uni a toujours été fort.

Yitro au désert.

Qu'est-ce qui fait courir Yitro de Midyane au désert où se trouvait Mochè et Israël? Pour quelle raison quitte-t-il une grande métropole où il jouit du bonheur et du confort matériel, laissant également derrière lui sa famille, ses amis et ses coreligionnaires, pour s'installer dans le désert au milieu d'un peuple qu'il ne connaît pas?

Le texte souligne que Yitro a entendu les miracles réalisés par D'ieu pour tirer Son peuple d'Égypte. La sortie d'Égypte, en soi, est un miracle. Il était impossible à un esclave de s'affranchir. Et, lorsqu'il s'agit de tout un peuple, les chances de sortie sont inexistantes. La nouvelle de la sortie d'Égypte l'ayant tellement impressionné, il décide de rejoindre dans le désert ce peuple qui a su mériter les attentions de D'ieu Tout-Puissant.

Le Midrache rapporte trois raisons : la traversée de la Mer Rouge, le Don de la Tora, la guerre contre Âmalèq. En fait, une de ces trois raisons avait motivé la venue de Yitro. Mais elles ont ceci en commun : elles eurent un retentissement universel. La question : pourquoi seul Yitro fait-il le déplacement?
Sans doute, était-il seul à prêter l'oreille à ces événements qui impressionneraient plus d'une personne. La révélation de la vérité le contraint donc à faire le pas décisif.

Espoir en Israël.

Les informations qui nous parviennent d’Israël donnent à croire qu’un gouvernement d’union nationale sera formé dans les prochains jours. Il semble que les derniers obstacles qui s’opposaient à une telle formation furent levés. En effet, la gauche Israël Ahat accepte de siéger dans un gouvernement où siégeront des représentants de l’extrême droite, Gandi et Liberman. C’est un grand pas. Il suffit dès lors de s’entendre sur les attributions des porte-feuilles. Rappelons tout de même ce qu’enseigne le Talmoud : Le Saint béni soit-Il ne trouve de meilleur vase pouvant contenir la bénédiction pour Israël que la Paix, Chalom. Avec la Paix et l’Unité, Israël sera en mesure de faire face avec succès à tous ses détracteurs.

Adar apporte avec lui la Joie.

Le mois d’Adar présente cette particularité de ramener la joie et l’allégresse. Plus, on nous recommande de multiplier les occasions de manifester notre joie. C’est le mois de Pourim qui rappelle les miracles divins réalisés pour les Juifs, sujets d’Assuérus, menacés d’extermination par Haman.

Devant le danger imminent, Esther demande à Mordékhaï de rassembler les Juifs, c’est-à-dire de les unir. Dès le départ, la solution réside dans la réalisation de l’unité et dans le rassemblement des Juifs. Aussi le destin tourne du tragique au bonheur, de la tristesse à la joie, du deuil au jour de fête.

La joie débarrassée de toute tristesse est de savoir que l’un vit pour l’autre. L’unité, créant la paix, décuple les forces d’Israël face aux rigueurs du destin.

Roche Hodèche Adar, cette année est Vendredi 23 et Samedi 24 Février. Bon et joyeux Roche Hodèche Adar. Puisse-t-il être la fin de nos misères et le début de notre délivrance.

La consultation médicale.

La Sidra de Michepatim, parlant de paiement de dommages causés par blessure, condamne l’auteur de la blessure à payer le chômage et les frais de guérison. De cette affirmation, les Maîtres du Talmoud déduisent l’autorisation accordée au médecin de soigner. En effet, l’homme malade, sans cette disposition prise par la Tora, serait dans l’impossibilité de consulter un médecin pour se soigner. Pour ce faire, il suffit de se tourner vers D’ieu Lui-même qui, constatant son repentir, interviendra pour sa guérison.

Pour quelle raison donc la Tora permet-elle de consulter un médecin quand il est possible de s’adresser à D’ieu? Sans doute, l’intention est-elle de nous faire prendre conscience de la différence radicale existant entre les soins administrés par le médecin qui a recours bien souvent à des médicaments agressifs ou à des opérations et les soins divins qui procurent rétablissement et guérison sans médicaments. Seule la Téchouva, le repentir, agit avec promptitude.